AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 A la recherche d'un vieil ami [Ouvert à tous]

Aller en bas 
AuteurMessage
Dral



Messages : 2
Date d'inscription : 22/07/2009

MessageSujet: A la recherche d'un vieil ami [Ouvert à tous]   Dim 2 Aoû - 16:07

A la fin de la bataille de Géonisis, l’armée clone s’en retourna vers son foyer, Kamino, en attendant d’être transférée vers un lieu plus proche du centre névralgique de la République. L’implication de l’armée clone avait mis fin à l’entraînement intensif des clones y ayant participé, ces derniers devant toujours se tenir prêts à l’action. Cela dit, les clones, étant considérés comme des humains et avaient donc droit à quelques permissions. La plupart des clones ne désiraient point prendre le repos, ayant étés conditionnés pour n’obéir qu’aux ordres. Les ARC Troopers, quant à eux, essayaient de prendre du bon temps quant ils en ressentaient le besoin. Dral n’y avait pas échappé et, seulement quelques jours après son retour sur la planète des cloneurs, il demanda une semaine de repos, qui lui fut accordée, la perte d’un soldat pendant une semaine n’étant pas catastrophique. Après être allé saluer ses frères toujours en stase, Alpha-88 partit à bord d’une navette pour Coruscant, dans le but de passer une semaine comme un citoyen « normal » de la République. Délaissant son uniforme de soldat pour un pantalon de cuir noir et un T-shirt blanc, Alpha-88 était impatient de découvrir la civilisation qu’il protégeait et en apprendre plus sur le mode de vie moins militaire de ses habitants.

Après un voyage de plusieurs heures, la navette atteint enfin le centre de la République. Arrivé sur une plateforme d’atterrissage, Dral dût prendre un transport antigrav pour rejoindre les autres zones de la ville. Ignorant totalement où il désirait se rendre, le soldat monta dans le véhicule le plus proche et commença à visiter la ville. Ignorant tout de Coruscant, Dral passa la journée à se repérer dans la ville. Pendant ses repérages, le clone observa le comportement des gens et, plus particulièrement, de ceux qui se détendaient. Il put tirer essentiellement deux informations sur la détente, chose que Jango Fett ne lui avait jamais appris, et qui lui permirent d’en savoir un peu plus sur leurs mœurs : Pour se détendre, ils faisaient ce qu’il leur plaisait et avec ceux qu’ils aimaient. Dral comprenait leurs motivations et les partageais mais il ne comprenait pas l’amusement qu’ils trouvaient dans ces activités qu’il trouvait futiles et insipides. A la nuit tombée, le soldat tenta de trouver un endroit pour passer la nuit. Se renseignant auprès des passants, Alpha-88 appris que les logements les plus abordables se trouvaient dans les bas-fonds de la planète-cité. Connaissant de mieux en mieux la ville, Dral réussit à atteindre rapidement les quartiers malfamés de Coruscant. De part sa carrure, il ne fut que très peu dérangé par les malfrats locaux et put atteindre sans mal un lieu de repos pour la nuit.

Le clone se demanda toute la nuit ce qu’il pourrai faire les jours suivants et, surtout, avec qui il pourrait passer ces quelques jours de détente. A part ses camarades clones, il ne connaissait quasiment personne, à l’exception de Mace Windu, sous les ordres duquel le clone avait servi lors de la bataille de Géonisis. C’est un bretteur exceptionnel et fin stratège, respecté et apprécié par Dral et son esprit mandalorien. Au petit matin, bien décidé à rendre une petite visite de courtoisie au maître Jedi, Alpha-88 se dirigea vers les navettes de transport pour ne pas perdre de temps à traverser la planète. En à peine quelques heures, le transport atteignit le centre ville de Coruscant. De là, il ne fallut pas beaucoup de temps à Dral pour atteindre l’entrée du temple Jedi. Le clone avait pensé que le Temple Jedi était accessible à tous mais il se trompait lourdement : l’accès à la bâtisse lui fut interdit par les gardes. Dral eut beau demander à voir Mace Windu et déclarer qu’il le connaissait, mais les sentinelles ne changèrent pas d’avis pour autant. Alpha-88 abandonna l’idée de faire changer les gardes d’avis et refusait d’employer la force pour pénétrer dans le Temple et, à moins d’un miracle, il ne pourrait pas rentrer par la grande porte. Abandonnant momentanément, Dral alla se poser sur un rebord, non loin de l’entrée, pour réfléchir à un moyen de pénétrer dans le Temple.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Devh Ines
Tueur de l’ombre
avatar

Messages : 7
Date d'inscription : 27/06/2009

MessageSujet: Re: A la recherche d'un vieil ami [Ouvert à tous]   Dim 2 Aoû - 22:18

Un nouveau jour se lève sur Coruscant mais pour celui qui se fait connaître sous le pseudonyme de Dash, Devh Ines de son nom complet, cela n’a aucune importance. Le jour succède à la nuit dans un cycle sans fin et en tant que tel, une journée n’est rien d’autre que du temps qui passe et qui fuit devant les espèces mortelles de la galaxie. Plus spécifiquement, pour le Dashade, c’est l’inoubliable et cruel rappel que l’extinction probable de l’intégralité de sa race approche encore, toujours plus, jusqu’à ce que le dernier membre de sa race ne trépasse. Les autres avaient-ils survécus en d’autres endroits? Ses anciens compagnons avaient-ils remplit leur objectif comme lui l’avait fait? Difficile à dire et le Dasahde ne sait trop quoi en penser. Ce genre de question n’est, de toute façon, que torture à son esprit et il préfère tenter d’y penser le moins possible pour garder le moral, en un sens. Un Dashade irrité étant généralement une créature instable et dangereuse, il fallait par conséquent que Devh aille puiser dans les enseignements des non Dashade pour garder son calme. La promenade, découvrit-il peu après son arrivée sur Coruscant, était un excellent moyen de garder l’esprit clair et la tête froide. Et c’est donc une promenade qu’il se décide à faire de si bon matin, quittant ses quartiers du temple jedi pour une destination inconnu et fort probablement totalement aléatoire.

Quittant ses quartiers donc il prit le temps de rajuster son masque et son capuchon avant de s’éclipser, devenant invisible sans vraiment le devenir, utilisant simplement pleine lumière et ombre totale à son avantage pour se déplacer sans être remarqué. Devh Ines n’étant pas un être désirant attirer spécifiquement l’attention, il s’avéra qu’il prenait au quotidien plus qu’une mesure pour apparaître comme étant le plus « normal » possible malgré une quasi impossibilité de faire les choses ainsi : son physique et sa façon d’être à elles seules suffisaient à montrer de façon évidente qu’il n’était pas humain et encore moins comme tout le monde. Mais bon, pouvait-on reprocher à un être quel qu’il soit de vouloir ressembler aux autres pour ne pas choquer par ses différences? Difficilement, il allait de soi. Très difficilement même, pourrions-nous ajouter. Marchant d’un bon pas dans un large corridor puis quittant l’enceinte immédiate du temple, il se dirigea vers la sortie de ce dernier où les gardes étaient manifestement en train de renvoyer quelqu’un. Bien dissimulé dans l’ombre, il prit la peine d’écouter la fin de l’échange de paroles et, convaincu de la véracité des paroles de l’inconnu, il pressa le pas, semblant se matérialiser soudainement auprès des gardes alors qu’il quittait simplement le couvert des ombres pour se dévoiler à tous. Il fallait reconnaître que cela avait le mérite d’être impressionnant à tout le moins… Pour ne pas dire carrément.


« Celui-ci aurait-il déjà oublié ce qui a faillit lui arriver lorsqu’il a fait la dernière fois une triste erreur de jugement? Car celui là s’en rappelle et il voit d’un très mauvais œil la mauvaise volonté dont celui-ci fait preuve en ce moment envers ce soldat de la République. La voie du guerrier lie les combattants entre eux et si cette personne souhaite revoir un frère d’arme, il est du devoir de ceux qui se battent pour une cause et des idéaux, pour une raison et non de vains babillages, que de l’aider à accomplir sa quête, aussi petite soit-elle. Celui là compte bien aider cet homme et s’il doit se montrer plus convaincant pour que celui-ci le laisse entrer… Celui là ne verra aucun problème à le faire. »


Le garde en question, qui avait déjà croisé le chemin de Devh et qui avait bien faillit se faire étrangler par l’imposant humanoïde, se ravisa soudainement. Son collègue, par contre, ne semblait par contre pas vouloir se ranger de l’avis du Dashade et pour celui qui a un minimum l’expérience des combats, l’on pouvait alors sentir que ‘Est un affrontement entre le Dashade et le garde obstiné qui risquait d’arriver si on ne cédait pas le passage au clone… L’honneur et le respect du code du guerrier, voilà des choses que les Dashade défendraient jusqu’à la mort et avec quoi personne n’était, selon eux, en droit de contester…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
A la recherche d'un vieil ami [Ouvert à tous]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Casting Magique ~ à la recherche de la nouvelle star [Ouvert à tous]
» A la recherche d'un vieil ami [Res. Mairu]
» Bal costumé d'All Hallows' Even. [OUVERT À TOUS]
» ouvert à tous !!!!!
» Questions ouvert à tous.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star Wars - Dark Side Strikes :: Zone des Héros :: Galaxie :: Coruscant :: Temple Jedi-
Sauter vers: