AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Devh Ines alias Dash

Aller en bas 
AuteurMessage
Devh Ines
Tueur de l’ombre
avatar

Messages : 7
Date d'inscription : 27/06/2009

MessageSujet: Devh Ines alias Dash   Sam 27 Juin - 2:39

Présentation de votre personnage :

Nom : Ines

Prénom :Devh

Surnom :Dash (parce que son nom complet se prononce « Devine » et que cela lui occasionnait bon nombre de problème avec les humains)

Âge :À coup sûr dans l’âge adulte mais c’est bien tout ce que l’on sait

Race : Dashade

Rang :Tueur de l’ombre, un titre de prestige parmi les « chasseurs » Dashade, donné au plus mortel et au plus craint d’entre eux

Arme(s) : DT-57 Heavy Blaster Pistol et une « lance Cortosis » (voir spécificités plus bas dans la fiche)

Description physique et psychologique :Comme tout bon Dashade qui se respecte, Devh Ines est imposant. Très imposant. Culminant à un peut plus de deux mètres, dépassant de quelque centimètres un wookie, sa puissante musculature et son apparence générale font tout sauf inspirer la confiance. Avec sa bouche pleine de dents acérées qui irait mieux à un démon ou quelque autre monstruosité, ses griffes puissantes et sa peau noire comme la nuit où le seul contraste de couleur se trouve à être deux yeux rouges au regard dur, il n’a pas de quoi se faire des amis. Les Dashade étant à la base des reptiles et non pas des mammifères, Devh peut s’il le désire dissiper fortement a chaleur corporelle, le rendant ainsi quasiment indétectable à la plupart des senseurs. Ajoutez à ces attributs une résistance naturelle assez exceptionnelle de résistance et à la Force et aux radiations et vous avez là le portrait physique complet de l’extraterrestre. Même pour un membre de son espèce il entre dans la catégorie « hors norme », ayant un « plus » que le Dashade moyen n’a pas… Comme quoi descendre d’une lignée puissante a du bon! Ce qui étonne par contre ce sont les prédispositions naturelles pour les membres de cette race pour l’infiltration et l’assassinat. Comment peut-on réussir avec un pareil gabarit? Voilà un secret bien gardé de ce peuple pratiquement légendaire…

Il est intéressant de noter que le Dashade porte un masque et des gants spéciaux : le masque cache son visage pour ne pas indisposer les autres races qui pourraient prendre peur face à son apparence en soi (avec une bouche pareille, il y a effectivement de quoi hésiter…) et les gants servent à donner l’apparence de mains « ordinaires » cachant les griffes et lui évitant ainsi de blesser de façon non intentionnelle une personne donnée. Renie t’il une partie de ce qu’il est? Peut-être bien dans la mesure où il n’est animé que par son désir de respecter son serment et de trouver des preuves tangibles de la survivance de son peuple. La flamme du guerrier brûle encore en lui mais elle est bien moribonde comparativement à ce qu’elle fut dans le cœur de ses ancêtres…

Il faut par contre noter que son aspect psychologique est moins exceptionnel que son physique, pas parce qu’il est plus bête que ses semblables mais parce que 4000 ans d’isolement ont été plus que suffisant pour renforcer les traits psychologiques héréditaires des Dashade. Déjà durant l’âge d’or de leur civilisation, plusieurs seigneurs de guerre sanguinaires dirigeaient les différentes factions sur Urkupp. Ces seigneuries se livraient à de permanentes luttes de pouvoir, et les combats étaient brutaux. Les Dashades, conditionnés par un environnement très rude, tant au niveau du climat que de la rareté des ressources, devinrent rapidement une civilisation basée sur la force brute… Et les conditions de vie sur l’astéroïde avaient été autant sinon pire que ce qui se trouvait jadis sur Urkupp. C’est entre autre chose cette ligne de pensée qui avait fait rejoindre le camp sith à plusieurs Dashade mais les Ines eux avaient toujours soutenus la cause des jedis : s’ils entraînaient les apprentis pour le combat plus corps à corps, les jedis, en échange, apprenaient aux Ines la douceur, l’harmonie, le contrôle, le genre d’émotions que l’on ne trouvait pas sur leur monde. Reste toutefois à savoir si Devh saura être aussi bon élève que ses vénérables ancêtres ou s’il tient davantage du côté belliqueux des Kel…

Notre Dashade cache également un profond malaise derrière une attitude stricte et sévère. Que vous le vouliez ou non, quand votre race est considérée comme éteinte et que vos propres espoirs commencent à s’amenuiser, vous commencez à développer un curieux complexe d’infériorité sur la valeur de votre race et vous commencez à vous demander si il n’y avait pas une raison derrière les événements ayant mené à votre disparition quasi complète. Devh ne fait pas exception à la règle et souffre de ces symptômes mais comme il suit encore la mentalité de son peuple, il agit comme un animal blessé : il tente de cacher son trouble et réagit farouchement quand on tente de creuser la question, quand on tente de comprendre ce qui le trouble. On aura beau avoir les meilleures intentions du monde mais s’il y a bien une chose qu’il a retenu de ce qui se fait dans la galaxie c’est que ces mêmes bonnes intentions pavent les enfers…

Histoire :Tout le monde le sait : Urkupp, la planète mère des Dashade, fut détruite en 3996 avant la bataille de Yavin, lors de la grande guerre des siths par la supernova de Cron Drift. Concrètement, cela mena à l’extinction supposée des Dashade qui disparurent du paysage galactique. Cependant, ce n’est pas parce qu’on ne voit pas quelque chose qu’il n’existe pas. Si dans un futur lointain on serait appelé à ratisser la galaxie pour y trouver de possibles colonies Dashade, il n’en demeure pas moins que dans les événements récents, nous nous concentrerons sur une histoire résumée d’un groupe de survivants de cette race et donc de l’individu qui nous intéresse dans le cadre de cette affaire : Devh Ines, Fils de Tessun Ines et de Tel Kel, petit fils de Alaris Ines et pour éviter une longue liste de nom, descendant direct, de Sorath Ines, chef d’un groupe de mercenaires Dashade qui avaient décidé de se mettre du côté des jedis pendant le conflit et dernier Tueur de l’ombre né sur Urkupp.

Avant de se lancer plus à fond dans ce récit, il faut d’abord comprendre ce qui a poussé certains Dashade à quitter leur monde natal. Quand cette race eu la possibilité d’accomplir des voyages spatiaux, ce ne fut pas la volonté stricte de s’étendre, de fonder des colonies qui les anima mais bien de voir ce qui se passait ailleurs pour pouvoir continuer à faire ce qu’ils avaient fait pendant des générations : se battre. Ils découvrirent par conséquent une vaste galaxie peuplée de nombreuses autres espèces, mais aussi en proie à une lutte sans merci entre les jedis et leurs ennemis jurés, les siths. Cet état de fait ne fit que conforter les Dashades dans leur idéal d'agressivité et de brutalité. Leur arrivée sur l’échiquier galactique se fit à un moment imprécis de la grande guerre des siths et cet événement galactique historique eu des conséquences dévastatrices sur les Dashade qui après des siècles de guerre étaient parvenus, en apparence à tout le moins, à une unité complète où les combats étaient d’avantage pour la forme que le fond. On assista à un nouveau schisme chez les Dashade (pro jedis et pro siths), réduisant la communication entre les deux camps qui en émergèrent et les historiens contemporains aiment se demander si c’est là une explication au fait que les Dashade n’aient pas fait d’efforts visibles pour se retrouver les uns les autres après la destruction de leur monde natale.

De fil en aiguille, ces explications nous amènent à la lignée des Ines qui fut la première à choisir un camp et qui depuis son tout premier membre « intégré » aux affaires galactiques travaille de concert avec les jedis. Ses membres étaient à l’époque très estimés et il n’était pas rare de voir ces non utilisateurs de la Force évoluer dans les corridors du temple avec un degré de respect similaire à celui que l’on accorde aux jedis, vivant en parfait respect avec eux, leur nature belliqueuse adaptée aux circonstances et transformée par les esprits plus calmes et posés des jedis. Farouchement opposés aux traîtres qui rallièrent la cause sith (car oui, même chez les Dashade, progressistes et conservateurs s’étaient divisés, les conservateurs choisissant les siths et les progressistes les jedis), il faut toutefois mentionner que dans l’histoire récente, la lignée des Kel, qui jusqu’alors avait toujours suivit les iths, la première lignée conservatrice à faire alliance avec eux en fait, a opéré des rapprochements avec les Ines, d’où la présence de Tel Kel dans le lignage de Devh Ines et par extension la présence d’une ou d’un Kel parmi les troupes de Sorath Ines auquel nous arrivons, justement.

Sorath et ses mercenaires étaient en fait bien loin du site de la tragédie quand leur planète natale explosa. Ils visitaient en fait une base Dashade sur un astéroïde perdu où Dashade de toute allégeance mais ayant le mal du pays se retrouvaient pour pouvoir vivre pendant un moment selon les us et coutumes de leur race. Désormais en nombre insuffisants pour pouvoir rebâtir leur civilisation mais en nombre suffisant pour ne pas créer de consanguinité, il fut décidé que l’on tenterait de faire survivre la race jusqu’à cette dernière réussisse à rependre du poil de la bête ou disparaisse. Quelque part au milieu des étoiles, d’autres Dashade avaient peut-être survécut et il fut décidé que l’on mettrait certains représentants dans des caissons cryogéniques (une famille de nobles Falleen aurait la même idée avec environ trois douzaines de Dashade, pour la petite anecdote) pour les préserver du temps et les réveiller quand la galaxie en aurait le plus besoin. Pendant près de quatre millénaire, sur le petit astéroïde, les Dashade tentèrent de survivre, réveillant certains combattants pour prendre part aux grands conflits (des guerres mandaloriennes à la guerre civile jedi en passant par la guerre civile sith, la grande guerre galactique, la guerre froide et les nouvelles guerres siths), leur nombre diminuant avec le temps mais relativement stable… Jusqu’à la guerre hyperspatiale de Stark.

Encore aujourd’hui, les rares survivants se demandent ce qui a bien pu se passer. Encore aujourd’hui, le descendant de Sorath Ines et les descendants des autres mercenaires se demandent ce qui a bien pu causer cette nouvelle tragédie. Probablement qu’ils ne le sauront en fait jamais. Partis pour prêter main forte à la république pendant cette guerre, dans l’ombre, sans se montrer au grand jour, ce fut tout un choc que de rentrer au bercail pour le trouver en débris et fragments éparses flottant dans l’espace. L’astéroïde avait été complètement détruit et la base avec, laissant la douzaine de survivants avec un dilemme : tenter de trouver d’autres éventuelles colonies de survivants quelque part dans la galaxie, une entreprise infructueuse mais qui d’un autre côté n’avait pas été tenté plus qu’il ne le fallait pour ne pas priver l’astéroïde de défenseurs ou accepter son sort comme potentiels ultimes survivants et poursuivre leur vie de guerrier tout en méditant sur leur futur. De douze ils passèrent à six : une violente dispute en conduisit quatre à la mort et deux autres préférèrent s’enlever la vie que de choisir. Sur les six survivants, seul Devh décida de rester derrière, les cinq autres décidant de partir à la recherche de survivants. Le cœur lourds, ils se firent leurs adieux et chacun partit de son côté de la galaxie. La période d’errance commença alors pour le fier descendant de Sorath Ines, période de sa vie qui l’amena en bien des lieux et endroits, lui faisant voir et découvrir moult choses et adaptant la tradition à la nouvelle réalité du monde, choisissant pour marque de commerce dans son travail le DT-57 Heavy Blaster Pistol et une arme toute nouvelle issue d’une autre culture qu’il ajoutait à son arsenal : sa lance Cortosis.

Cette arme particulière qu’amène le Dashade un peu partout avec lui est en fait une arme créée selon les principes des guerriers Morgukai (une secte de Kajain'sa'Nikto) contre qui il fut un jour amené à travailler pendant ses années d’errance. Longue d’environ un mètre, cette arme composée principalement de cortosis (pour ainsi pouvoir résister aux sabes laser) se caractérise par son extrémité certes en pointe mais qui en plus peut produire une petite lame de plasma, à l’instar des armes jedis. Son autre extrémité se trouve à être un réceptacle pour un générateur électrique, petit certes mais très puissant et qui en plus de pouvoir générer la lame précédemment mentionnée offre des options tactiques intéressantes : au contact d’objets, l’utilisateur de l’arme peut s’en servir pour envoyer de fortes décharges électriques, ce qui fait de l’arme oui une simple lance à l’origine mais également un electrostaff (comme celui des magnaguards séparatistes mais selon un principe et un alliage différent), un « lightstaff » et une lance électrique, ce qui en fait une arme létale par définition ou qui peut simplement servir à électrocuter l’ennemi pour le rendre inconscient dans le cas d’un entraînement par exemple.

Armé et équipé donc pour faire face à ce monde face auquel les descendants de Sorath Ines et ses mercenaires ignorait beaucoup, le Dashade prit part, encore une fois depuis les ombres, aux efforts de la République dans l’affaire du soulèvement d’Yinchorri puis arrivant tardivement pour l’invasion de Naboo mais pile au cœur de la crise séparatiste et ensuite dans un coin isolé pour Geonosis avant de se rendre compte que… Les anciens alliés de son vénérable ancêtre auraient peut-être des réponses à ses questions. S’il pouvait découvrir de quoi offrir une chance aux gens de sa race de prospérer à nouveau, d’être de nouveau unis et non pas éparpillés voire pire en train d’agoniser quelque part dans la galaxie, il fallait faire le nécessaire et savoir aller de l’avant, quitte à s’opposer à la tradition. Rompant avec le « protocole d’invisibilité » établit par ses ancêtres et qui stipulait que « tant et aussi longtemps que les Dashade ne seraient pas en nombre suffisant pour faire face à d’éventuelles représailles ennemies, il valait mieux se faire passer comme race éteinte que de se faire voir », il se décida à se rendre au temple jedi pour renouer « officiellement » un serment datant de plus de 4000 ans…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
General Grievous

avatar

Messages : 69
Date d'inscription : 25/05/2009

Feuille de personnage
Niveau: 7
Points de Vie:
0/0  (0/0)
Points de Force:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Devh Ines alias Dash   Sam 27 Juin - 17:01

Bienvenue !

Fiche validé, bon jeu parmi nous !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Devh Ines alias Dash
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Arrestation du chef de gang William Baptiste alias "Ti
» Le survivant, alias Harry Trouble
» Stressed Eric alias Eric la panique [Télé/Série animée]
» Ron Weasley alias John Bakloren
» Ne pas perdre une amie [PV Ines]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star Wars - Dark Side Strikes :: Zone HRP :: Présentation des personnages :: Validées de la République Galactique-
Sauter vers: